Vous êtes ici : LE COIN VETERINAIRE > TUMEURS ADIPEUSES CHEZ LE CHIEN
AGENDA

BULLETIN D’ADHESION

DIVERS

FLASHS

LE COIN VETERINAIRE

LE COMITE

LES PUBLICITES DE NOS ELEVEURS

LES SECRET D’UNE VIE D’ELEVEUR (P. JOLIBOIS)

LIENS

NAISSANCES

NOS CHIENS

REGLEMENT TROPHEES CRBSP-TROPHEE DU COMITE

RESCUE

RESULTATS SHOW
RESULTAT 2012
RESULTAT 2013
RESULTAT 2014

SPECIALE DE RACE 2014

TROPHEE CRBSP 2012

TUMEURS ADIPEUSES CHEZ LE CHIEN
2005


TUMEURS ADIPEUSES CHEZ LE CHIEN

Les tumeurs adipeuses sont très fréquentes. Comme on peut le déduire du mot ces tumeurs sont formées principalement de graisse. Généralement, elles sont à plusieurs et elles peuvent se localiser à différents endroits. Elles sont quasiment toujours bénignes.

Aspect


On constate ces tumeurs adipeuses principalement chez des sujets âgés. On les trouve généralement sous cutanées sur la poitrine ou le ventre, pas très souvent sur les pattes. Exceptionnellement, elles se manifestent à d’autres endroits comme par exemple dans la cage thoracique.

Cause


Une tumeur est un rassemblement de cellules qui néglige les règles qui déterminent la croissance des cellules. Les cellules normales se développent jusqu’au moment où elles reçoivent un message du corps qu’elles doivent entrer dans une phase de repos. Les cellules cancéreuses ne tiennent pas compte de ces messages et continuent à ce multiplier. Les tumeurs peuvent être réparties en deux groupes : les tumeurs bénignes et les tumeurs malignes. Une tumeur bénigne a une croissance lente, reste sur la même place et ne détruit pas les organes environnants en les pénétrant. Les tumeurs malignes mangent les tissus se trouvant sur leur chemin. Aussi parce que des parcelles de tumeurs peuvent se défaire, celles-ci se dispersent lentement dans le corps entier et forment à leur tour de nouvelles tumeurs. Une tumeur maligne est dénommée cancer. Dans presque tous les cas les tumeurs adipeuses sont bénignes. Bien que présentes à différents endroits en même temps, il ne faut pas s’inquiéter pour les éventuelles métastases.

Diagnostic


Lorsqu’une bosse est diagnostiquée, il est fait attention à la grandeur, la forme, la mobilité et la consistance. Souvent, on aspire, avec une seringue, un peu de tissu de l’intérieur de la bosse en vue d’un examen microscopique pour s’assurer qu’il n’y a que de la graisse. En cas de doute concernant le matériel aspiré, le matériel est envoyé pour un deuxième avis à un cytologiste. Le cytologiste est un spécialiste dans l’examen de cellules. Il peut constater avec beaucoup plus de précision s’il s’agit ou non d’une tumeur adipeuse bénigne.

Traitement


Vu que presque toutes les tumeurs adipeuses sont bénignes, dans la plupart des cas, il est décidé de ne pas toucher à ces tumeurs. Il est cependant préférable d’enlever la bosse, si un des critères suivants est applicable sur la bosse adipeuse de votre chie :
la bosse grandit à grande vitesse,
lorsque la bosse, après avoir tenu pendant tout un temps son volume, recommence à grandir,
lorsque la bosse change subitement et visiblement de forme ou de densité (par exemple : une bosse bien ronde devient soudainement nodulaire),
lorsque la bosse gêne l’animal dans ses mouvements (par exemple une grosse bosse dans le creux de l’aisselle),
lorsque la bosse se trouve à un endroit où il est pour ainsi dire presque impossible de l’enlever quant elle prend du volume (par exemple une bosse sur le pied)
lorsque vous vous faites de sérieux soucis, il est parfois préférable d’enlever la bosse
lorsque votre chien lèche ou mord dans la bosse de sorte qu’elle peut saigner ou s’enflammer.

Il est important de contrôler régulièrement la bosse adipeuse. Une tumeur adipeuse qui, à ce moment ne pose pas de problèmes, peut en poser éventuellement plus tard.
Un bon conseil, contrôler et noter une fois par mois le volume de la bosse. Lorsqu’il y a des changements, vous avertissez votre vétérinaire qui fera un contrôle.

Résumé


Les tumeurs adipeuses sont fréquentes et dans la plupart des cas elles sont bénignes. Il est cependant raisonnable de les contrôler régulièrement. Avec un peu d’attention de votre part et de la part du vétérinaire, vous pouvez faire en sorte que ces bosses n’aient jamais de lourdes conséquences pour votre chien.

Traduction d’un extrait d’un communiqué de la « Dierenkliniek Brouwhuis ».


Dans la même rubrique :
DU SPORT AVEC MON CHIEN
L’IDENTIFICATION ELECTRONIQUE
CHOCOLAT, Attention Danger
LE CHIEN ET L’OBESITE
POURQUOI ET COMMENT DEBARASSER VOTRE ANIMAL DES TIQUES QU’IL PORTE
"Cheyletiella" : les pellicules qui marchent.
LA VACCINATION




Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil